Recovery Toolbox for SQL Server - Aide en ligne

Recovery Toolbox for SQL Server ( Télécharger) a été développé pour réparer les données depuis les bases de données corrompues au format MS SQL Server (extension *.mdf). Le processus de récupération des données consiste en 7 étapes faciles, le programme possède une interface très simple, il est très difficile de faire une erreur.

1. Sélection de la base de données corrompue au format MS SQL Server pour en réparer les données

Tout d’abord, veuillez indiquer le chemin d’accès au fichier corrompu avec l’extension *.mdf. Il existe plusieurs possibilités de le faire.

  • Saisissez le fichier source à la main, vous devez fournir le chemin d’accès complet à ce fichier
  • Choisissez le fichier source de la liste déroulante, elle peut être appelée avec la touche . Vous y verrez tous les documents, qui ont été analysés par Recovery Toolbox for SQL Server
  • Choisissez le nom du fichier source à l’aide de l’Explorateur Windows, il peut également être ouvert avec la touche

Lorsque vous aurez terminé, cliquez sur Next (Suivant) et passez à l’étape suivante.

2. Analyse du système informatique depuis la base de données corrompue

A cette étape, on vous demandera: Do you wish to start recovery? (Voulez-vous démarrer la récupération?) Cliquez sur Yes (Oui) pour commencer le processus. Lorsque vous aurez terminé, Recovery Toolbox for SQL Server (outil de réparation fichier mdf ldf) va démarrer le processus de récupération, à cette étape, vous verrez un indicateur, affichant l’état de ce processus.

3. Aperçu des données, qui peuvent être retrouvées dans les fichiers corrompus avec l'extension *.mdf

Quand les données de comptabilité seront extraites avec Recovery Toolbox for SQL Server, elles seront affichées sur l’écran, les utilisateurs verront une fenêtre, qui ressemble à l’interface de l’Explorateur Windows. A gauche, vous verrez la liste des catégories de données, à droite se trouvent les données elles-mêmes.

  • Quand les utilisateurs choisissent la catégorie d’informations User Tables (Tables de l’utilisateur), ils verront, que la partie droite de l’écran est séparée en deux. En haut, il y a la liste de toutes les tables de l’utilisateur, en bas, il y a le contenu de la table, qui est en ce moment actif.
  • Lors de la sélection de la catégorie d’informations System Tables (Tables système), les utilisateurs peuvent prévisualiser la liste des tables système, elle se trouve à droite.
  • Lors de la sélection de la catégorie Views (Affichages), la partie droite de l’écran est séparée en deux. En haut, il y a la liste de tous les affichages, en bas, il y a le code source de l’affichage qui est en ce moment actif.
  • Quand les utilisateurs choisissent catégorie d’informations Stored Procedures (Procédures stockées), la partie droite de l’écran est séparée en deux. En haut, il y a la liste de toutes les procédures stockées, si vous voulez sélectionner une des procédures, son code source apparaîtra en bas.
  • Quand les utilisateurs sélectionnent la catégorie d’informations Function (Fonction), la partie droite de l’écran est séparée en deux. En haut, il y a la liste de toutes les fonctions stockées, si vous voulez sélectionner une des fonction, son code source apparaîtra en bas.
  • Quand les utilisateurs sélectionnent la catégorie d’informations User Defined Data Types (Types de données définis pas l’utilisateur), ils peuvent prévisualiser la liste des types de données définis par l’utilisateur dans la partie droite de l’écran.

Vous pouvez prévisualiser les informations système, qui ont été réparées depuis la base de données endommagée au format MS SQL Server, vous pouvez vous assurez, que le processus fonctionne et que Recovery Toolbox for SQL Server peut réparer correctement vos données.

Cliquez sur Next (Suivant), si vous voulez continuer.

4. Choix de la méthode de l'exportation des données

Il existe deux possibilités d’exporter les données, récupérées depuis la base de données corrompue au format MS SQL Server, pris en charge par Recovery Toolbox for SQL Server (outil pour réparer sql serveur). Tout d’abord, vous pouvez les enregistrer en tant que jeu de scripts, écrit en langue SQL. Si vous préférez cette option, veuillez choisir Save script to disk (Enregistrez le script sur le disque) et indiquez le dossier, où il sera enregistré, ceci peut être fait à l’aide de la zone Destination Directory (Répertoire de destination). Les utilisateurs peuvent le faire soit à la main soit à l’aide du dialogue Select Folder (Sélectionner le dossier) qui s’ouvre si vous cliquez sur .

Si vous avez décidé de sélectionner cette option, Recovery Toolbox for SQL Server va créer un dossier, dont le nom correspond à son modèle intégré dans le dossier Nom_du_fichier_récupéré. Ce dossier contiendra les scripts au format de langue SQL, ainsi que le fichier install.bat pour installer les données sur le serveur. Voici son format: install.bat nom du_serveur nom de la_base de données nom d’utilisateur. Vous pouvez déplacer facilement ces scripts vers n’importe quel ordinateur et les exécuter depuis cet endroit.

Ensuite, les utilisateurs peuvent exporter les données récupérées directement dans la base de données. Si vous choisissez cette option, veuillez sélectionner l’option Execute script on database (Exécuter le script sur la base de données) et indiquez la valeur de chaîne de connexion dans la zone Connection String (Chaîne de connexion). Vous pouvez le faire soit à la main soit avec le dialogue Data Link Properties (Propriétés de la liaison de données), qui peut être ouvert avec la softkey .

Dû au fait, que les bases de données peuvent contenir plusieurs giga-octets d’information, Recovery Toolbox for SQL Server peut diviser les scripts de sortie. Si vous aimeriez indiquer la taille maximum du fichier, veuillez insérer la valeur nécessaire dans la zone Split into parts with size (cette valeur sera affichée en ko).

Cliquez sur Next (Suivant) pour continuer.

5. Choix des informations, qui devraient être réparées et enregistrées

Veuillez jeter un coup d’œil à cette fenêtre, elle rappelle la fenêtre d’aperçu des données, comme à la troisième étape. La différence est dans les cases à cocher à côté de tous les objets et catégories. Grâce à ces cases à cocher, les utilisateurs peuvent indiquer les données, qui seront retrouvées et enregistrées depuis les bases de données corrompues au format MS SQL Server.

  • Si vous aimeriez sélectionner/désélectionner toute la base de données, cochez la case Database (Base de données), elle se trouve dans la partie gauche.
  • Si vous voulez choisir une catégorie ou annuler votre choix, veuillez sélectionner/désélectionner la case appropriée, se trouvant à côté de son nom.
  • Si vous aimeriez choisir un objet particulier ou annuler votre sélection, veuillez indiquer le nom de la catégorie et sélectionner/désélectionner la case appropriée avec son nom.

Cliquez sur Next (Suivant) pour continuer.

6. Analyse et enregistrement de la base(s) de données corrompue(s)

Lorsque les utilisateurs passent à cette étape, Recovery Toolbox for SQL Server démarre automatiquement le processus d’analyse de la base de données corrompue. Vous pouvez suivre la progression du processus sur la barre de progression appropriée. Notez, s’il vous plait, que le processus dépend complètement de la taille du fichier source et de la performance de l'UC.

7. Aperçu des rapports de l'exportation des données

Une fois l’exportation des données terminée, vous pouvez voir le rapport final sur les résultats du processus de récupération des données depuis la base de données corrompue au format MS SQL Server pour la session actuelle.